epargne-retraite.jpg
Fiscalité

Payer moins d’impôt avec l’épargne retraite

Pour payer moins d’impôt, vous avez plusieurs possibilités parmi lesquelles la souscription à un produit épargne retraite. Cette solution s’avère très avantageuse pour les particuliers qui s’y intéressent. Que savoir alors à propos de cette alternative ?

L’épargne retraite : qu’est-ce que c’est ?

Se situant aux niveaux 2 et 3 de la retraite des salariés français, l’épargne retraite est un produit intégré dans le système de retraite en France. Généralement scindé en deux catégories, on distingue les dispositifs d’épargne retraite « individuels » et ceux qui sont « collectifs ».

L’épargne retraite collective concerne le niveau 2 de la retraite des salariés. Seuls les fonctionnaires ou une catégorie spécifique de fonctionnaires sont bénéficiaires de ce système. Généralement, ce sont les noms des articles des codes des impôts qui leur ont été attribués, soit « art 83 » ou encore « art 39 ».

En deuxième position, on retrouve la catégorie de la retraite supplémentaire individuelle qui concerne le niveau 3 de la retraite des salariés. En effet, c’est lorsqu’on se trouve dans le cadre de l’assurance vie ou en situation de plan d’épargne retraite populaire (PERP) qu’elle est constituée.

epargne-retraite.jpg

Pour finir, on distingue une troisième catégorie qui n’est rien d’autre que la frontière entre l’individuel et le collectif, le PERCO (Plan d’épargne retraite collectif). Grâce à ce dispositif, les salariés peuvent désormais se constituer individuellement une épargne, même si le produit est installé collectivement.

Par ailleurs, on assiste à la mise en place récente d’un nouveau dispositif qui offre plus d’avantages aux particuliers. Il s’agit, notamment, du PER (Plan épargne retraite) qui sera désormais le seul produit épargne retraite auquel on peut souscrire.

Le PER pour moins d’impôt

Créé par la loi Pacte, le PER est une nouvelle solution d’épargne retraite instaurée depuis le 1er octobre 2019. C’est un mécanisme de cotisation destiné à remplacer tous les autres produits d’épargne retraite sur le long terme.

Il a été installé dans le but de permettre aux Français de payer moins d’impôts tout en économisant pour leurs vieux jours. Pour y arriver, il leur offre la possibilité de déduire les versements effectués sur ce contrat de leur fiscalité.

Concrètement, les cotisations de ce dispositif d’épargne retraite n’entrent pas dans le plafonnement des niches fiscales, contrairement aux autres produits de défiscalisation. Le principal privilège de ce moyen de financement est qu’il permet aux souscripteurs de bénéficier d’un avantage fiscal proportionnel à leur imposition.

Ainsi, le montant à déduire sur l’impôt des salariés dépend des revenus nets qu’ils ont produits au titre de l’année précédente. Dans la pratique, 10 % des revenus nets de l’année précédente sont imputés aux versements fiscaux de l’année en cours.

Toutefois, l’économie d’impôt qu’ils pourront effectuer dépend, en général, des tranches marginales imposées. Cela peut donc s’élever à 41 % pour un salarié qui bénéficie d’un revenu net assez important. Dans le même temps, un autre fonctionnaire peut se voir imposé à un taux marginal de 14 %.

Bref, c’est un système très bénéfique dans tous les cas, même si à l’arrivée, les sommes versées sont soumises à l’impôt sur le revenu. De toutes les façons, les retraités sont sûrs d’être moins imposés que les actifs avec ce système de cotisation.